FORGEZ UN RAPPORT SAIN AVEC LA NOURRITURE

Vous vous êtes certainement déjà rendu compte que vous mangez parfois sans avoir réellement faim, y compris après un bon repas !

 

Nous connaissons d’ailleurs tous cette préoccupation et les raisons sont multiples : profiter d’un moment entre amis, s’occuper l’esprit, faire face au stress, combler un vide ou soulager un chagrin… la liste est longue !

Nous allons passer en revue les émotions qui peuvent vous inciter à manger à tout moment de la journée. Nous vous donnerons ensuite quelques conseils vous permettant de changer ces habitudes alimentaires.

 

Je mange sans faim… mais je ne sais pas pourquoi !
Pour connaître la relation que vous entretenez avec la nourriture, il est intéressant de comprendre comment vos émotions influent sur votre alimentation. Nous vous proposons de répondre aux questions suivantes (réponses possibles : jamais, parfois, souvent ou toujours.) :

 

  • Finissez-vous toujours votre assiette ?

  • Vous arrive-t-il de vous resservir alors que vous n’avez plus très faim, mais juste par gourmandise ?

  • Prenez-vous chaque fois un dessert au restaurant ?

  • Profitez-vous d’un moment de solitude pour manger les aliments que vous préférez ?

  • Lorsque vous commencez à manger un aliment que vous aimez tout particulièrement, éprouvez-vous des difficultés à en contrôler sa consommation ?

  • Lorsque votre aliment favori se trouve dans vos armoires, arrivez-vous à contrôler à ne pas le manger ?

  • Lorsque vous êtes face à une tâche qui vous ennuie, avez-vous tendance à faire le tour de votre frigo et de vos placards ?

  • Lorsque vous êtes stressé(e), fatigué(e), déprimé(e),… Trouvez-vous une réponse dans la nourriture ?

  • Lorsque vous mangez un plat « non recommandé » (pâtisserie, sachet de chips, …) éprouvez-vous de la culpabilité ?


Ne vous effrayez pas si la réponse la plus fréquente est « souvent » ou « toujours »! Nous allons vous expliquer pour quelles raisons il en est ainsi et vous donner des idées pour y remédier. En général, la faim physique est rarement la raison qui nous conduit à manger. Nous mangeons souvent parce que c’est l’heure, parce que nous sommes entre amis, parce que les aliments sont appétissants. Bref, nous mangeons souvent sans faim réelle ! Il est intéressant de comprendre et de gérer les émotions qui nous poussent à adopter de tels comportements.

Premier péché capital : l’envie ?
Si vous avez réellement faim, votre faim peut être assouvie par divers aliments. Par contre si vous avez une envie très intense de consommer un aliment précis, vous souhaitez probablement répondre à une envie. C’est le cas par exemple, lorsque vous allez faire une course uniquement pour vous acheter ce que vous avez envie de manger à ce moment-là. Une étude a démontré que les femmes sont plus sujettes aux envies que les hommes. Les hormones ont d’ailleurs une certaine influence sur ces besoins, encore plus fréquents lors d’une grossesse ou à certaines périodes du cycle menstruel. Ces besoins ont tendance à se manifester en fin de journée, lorsque la tension retombe…

 

En ce qui concerne les personnes suivant un régime alimentaire non équilibré ou draconien, elles y sont fortement sujettes pour la simple raison que certains aliments pourtant adorés sont devenus totalement tabous.


Par contre, si vous suivez une alimentation équilibrée et diversifiée qui n’exclut pas complètement certains aliments, les envies seront moins importantes.

Je m’ennuie… donc je mange !
Il est clair que manger occupe le corps et l’esprit. Preuve en est d’ailleurs le fait qu’au cours d’une activité sportive, si vous lisez un livre, etc., vous pensez moins à manger. Si par contre, vous êtes à la maison et que vous vous ennuyez ou au contraire que vous avez une tonne de choses ennuyeuses à faire, vous vous retrouvez sans doute face à votre frigo. Que faire ? Outre se distraire par une autre occupation (le sport, la lecture, un peu de surf sur Internet, un coup de fil à une copine), pensez à vous préparer une collation saine et qui vous prendra un peu de temps : une salade de fruits frais, un jus de légumes ou de fruit frais, une préparation de légumes avec une petite sauce au fromage blanc… Une occupation qui, récompensée par une gâterie saine, ne nuira pas à votre équilibre alimentaire.


Je suis tellement gourmand(e) que je n’arrive pas à m’arrêter de manger…
Pour certaines personnes, il est impensable de ne pas terminer son assiette. Question d’éducation ! Pensez alors à vous servir en petite quantité et à ne vous resservir que si vous avez réellement faim. Lorsque vous êtes au restaurant, les choses sont plus compliquées, mais ne vous forcez pas à terminer votre assiette si vous n’avez plus faim ! Si vous souhaitez prendre une entrée et un plat choisissez- les plutôt légers. Ne commandez pas votre dessert au début du repas, mais attendez un peu après avoir terminé votre plat principal. La sensation de satiété sera parfois plus forte que celle de prendre un dessert trop copieux… Et puis, mangez lentement, histoire de laisser le temps à votre cerveau de recevoir les signaux de satiété provenant du tube digestif. Manger équilibré ne signifie pas se priver de restaurant ! Tout est à nouveau une question de fréquence : rien n’est interdit, mais il ne faut pas abuser ! Retenez que c’est la dose qui fait le poison !


Je mange pour « compenser » et faire face à mes émotions négatives…
Nous sommes tous soumis à des contraintes parfois difficiles à surmonter. Qui n’a pas connu le besoin de se jeter sur la nourriture pour apaiser le stress ou la colère ? Difficile à ce moment-là de contrôler ces pulsions dans un tel état… Pensez alors aux éventuelles conséquences négatives sur votre santé. Essayez autant que possible de trouver du réconfort dans d’autres éléments que la nourriture : un peu de sport, du shopping, une balade en forêt, un cours de yoga, un bon magazine, etc. Et si l’envie de manger est trop forte, dirigez-vous vers des aliments bons pour votre corps… Vous les connaissez bien maintenant… à vous de les apprivoiser ! Avoir faim et se nourrir est tout à fait naturel. Posez-vous simplement la question avant de manger quelque chose : ai-je réellement faim ? Si oui, mangez en toute tranquillité en prenant le temps d’en profiter ! Et dès que vous êtes rassasié(e), arrêtez !


Quelle solution à mon problème ?
La théorie, c’est bien joli, mais que dois-je faire, rétorquerez-vous ? Pour vous débarrasser de votre faim, appliquez ces quelques principes :

  • Ne sautez aucun repas.

  • Prenez un petit-déjeuner copieux.

  • Choisissez des aliments à faible index glycémique.

  • Mangez lentement.

  • Ne suivez pas de régime trop restrictif.

  • Faites du sport : les hormones de stress coupent la faim…

  • Eventuellement, fractionnez votre alimentation, de manière contrôlée. Cela suppose non pas de manger plus, mais de faire plus de repas, mais de plus petits volumes. 

  • Ne faites pas vos courses en ayant faim.

  • Et essayez de manger le plus souvent possible en bonne compagnie !

Rue Longue 286 Langestraat

1620 Drogenbos

België - Belgique

Tel: +32 2 534 40 88

info@dieteo.be

© 2018- N2COM sa/nv