LES REACTIONS CLASSIQUES:
QUE FAIRE?

Il ne veut pas manger, il picore

Il n’a peut-être pas faim, tout simplement. Les besoins dépendent de la dynamique de la croissance qui varie fortement au cours des mois et en fonction de l’importance de l’activité physique des jours qui précèdent. 

Si cette attitude se répète, soyez vigilant et posez-vous la question de l’organisation de ses repas : grignote-t-il entre les repas, mangez-vous trop tôt ou trop tard pour lui, comment cuisinez-vous pour lui… ? Demandez conseil à votre diététicien(ne).

Il n’aime pas les légumes

Vous savez maintenant quoi faire ! Familiariser, partager, participer…

Il est glouton

Jouez au jeu de la fourchette : poser la fourchette toutes les deux bouchées, avaler une gorgée d’eau, ainsi de suite. Celui qui finit son assiette le dernier a gagné !

 

Vous pouvez aussi lui servir son repas bien chaud. Eteignez la télévision et parlez-lui… Faites-le attendre entre les plats que tout le monde ait fini et resservez-le vous-même à ce moment, s’il a encore faim.

Il veut sans arrêt des bonbons

Soyez ferme et apprenez-lui à les déguster à certaines occasions, comme les jours de fête, ou les après-midi de congé, par exemple. S’il a faim, proposez-lui autre chose et laissez-lui le choix entre plusieurs collations en vous focalisant sur les fruits. Ne remplissez pas vos placards de friandises!

 

Et s’il n’a pas faim, détournez son attention en lui occupant les mains, l’incitant à aller jouer dehors,…

Il ne veut pas petit-déjeuner

Il n’a jamais le temps ? Faites-le lever un quart d’heure plus tôt. Il n’a pas faim ? Préparez-lui un petit-déjeuner qu’il peut emporter avec lui ou attirez-le avec de bonnes odeurs (pain grillé, jus de fruits fraîchement pressés…) pour lui ouvrir l’appétit.

 

Variez les petits déjeuners : céréales, pain, biscottes. Et les garnitures aussi : confiture, pâte à tartiner, beurre, fromage, miel, compote, en petites quantités.

Il est «difficile»

Soyez ferme et souple et ne vous offusquez pas de son refus. Il va changer progressivement de comportement si vous persistez dans la familiarisation.

Il n’aime pas le lait

Avant tout, assurez-vous avec votre médecin, qu’il n’est pas intolérant au lactose ou allergique au lait de vache. La première cause de refus du lait de vache, c’est précisément les malaises ressentis en cas d’allergie ou d’intolérance.

 

Proposez-lui d’autres produits laitiers, en variant et en optant pour les recettes peu sucrées. Aromatisez le lait, mixez-le avec des fruits, ou ajoutez-le dans vos préparations maison sucrées ou salées : sauce au yaourt, béchamel, gratin, flan, riz au lait… dont les enfants raffolent.

Il ne termine jamais son assiette

Ne le forcez pas. Vraisemblablement, les portions que vous lui servez sont peut-être trop grandes. Invitez-le à se servir… de tout ! Faites-lui participer à la cuisine pour lui ouvrir l’appétit.

Il ne veut boire que du soda

Les sodas sont riches en calories et ne désaltèrent pas. Vous devez donc en limiter leur consommation, même s’il s’agit de sodas light. Essayez de le réhabituer petit à petit à boire de l’eau (gazeuse ou plate) non seulement aux repas, mais aussi quand il a soif.

Il grignote sans arrêt

Grignoter en dehors des repas des biscuits, chips, chocolats,… l’empêche d’avoir faim au repas. Il a peut-être cependant réellement faim et dans ce cas, vous devez revoir ce qu’il mange au repas, en augmentant par exemple la quantité de produits céréaliers au petit déjeuner, de pommes de terre, riz ou pâtes, de légumes secs au dîner.

 

Prévoyez aussi plus de fruits et légumes qui exercent un léger effet coupe-faim. Un vrai goûter peut aussi l’aider à calmer ses envies. Peut-être qu’il s’ennuie et qu’il n’a pas réellement faim. Prévoyez-lui des activités en votre absence. Peut-être est-il stressé, anxieux, mal à l’aise. Discutez calmement avec lui pour le rassurer.

Rue Longue 286 Langestraat

1620 Drogenbos

België - Belgique

Tel: +32 2 534 40 88

info@dieteo.be

© 2018- N2COM sa/nv