LE POIDS SOUHAITABLE:
UNE CONCEPTION RÉALISTE

Le poids désiré, celui avec lequel on se sent bien dans sa peau, est très personnel. Ce qui importe, c’est que le poids désiré soit proche du poids souhaitable ou poids sain, sans quoi vous risquez d’être confronté à des problèmes de santé. Pour déterminer votre poids désiré, fixez-vous un objectif raisonnable. Si ce poids a déjà été atteint, il doit avoir été stable pendant au moins 1 an. D’autre part, n’oubliez pas que si vous vous adonnez à une activité physique pour perdre du poids, il se peut que votre silhouette soit plus agréable, mais que votre poids reste supérieur à celui désiré (à volume égal, la masse musculaire pèse plus lourd que la masse graisseuse). Mais un muscle galbé est certainement plus esthétique qu’une poignée d’amour…

1. Mon poids et moi

On estime qu’une personne est obèse lorsque son excès de masse grasse est dangereux pour sa santé. Pour donner des chiffres, cette situation se produit en présence d’un surplus de tissu adipeux de l’ordre de 20%. Le poids sain (ou souhaitable), est un poids qui est optimal pour la santé. Le poids désiré, est le poids avec lequel on se sent bien et qui permet dans la plupart des cas de conserver un bon état de santé. Il existe bien souvent un décalage entre le poids sain, considéré comme normal par un médecin ou un diététicien, et le poids désiré qui est celui avec lequel vous vous sentez bien.

 

Mon poids est-il normal ?

Que dit la balance ? La balance permet d’évaluer votre poids total, c’est à dire votre graisse, vos os, vos muscles et l’eau contenue dans votre corps. Il est évident que le poids sain ne dépend pas uniquement du poids global d’un individu. Le danger pour la santé est d’avoir un excès de masse graisseuse et non de masse maigre. La masse grasse fait office de réserve énergétique dans lequel l’organisme puise l’énergie quand il en exprime le besoin. Une partie de la masse grasse est située dans le tissu sous-cutané, l’autre dans les tissus internes du corps. La masse maigre est constituée de tissus musculaires, des organes et des viscères, du sang et du système circulatoire, lymphatique et nerveux.

 

Quel est le poids qui vous convient ?

Plusieurs méthodes vous permettent d’évaluer si votre poids est sain. Les plus courantes calculent la masse maigre, la masse graisseuse et parfois la masse osseuse. En général, lors de votre première consultation, votre diététicien évaluera votre masse graisseuse. La technique de référence et la plus précise actuellement est la DXA (méthode utilisant les rayons X). Cette technique radiologique permet d’analyser précisément et simultanément la masse grasse, maigre et osseuse. Elle est cependant assez onéreuse et doit généralement s’opérer en institution hospitalière.

Nombreux médecins et diététiciens ont alors recours à l’indice de masse corporelle (IMC) afin d’évaluer la corpulence. Cette méthode consiste à diviser son poids (en kg) par sa taille (en mètres) au carré : IMC= x kg/y m2

L’indice que vous obtiendrez vous donnera une idée de votre poids. Mais attention : cet indice ne prend en compte que votre poids total. Il ne faut néanmoins pas s’alarmer si vous êtes très musclé ou que vous avez momentanément de la rétention d’eau. Si vous pesez, par exemple, 55 kg pour 1m60, votre IMC est de 5581,62=21,48. Votre poids est idéal. Si, à l’inverse, pour la même taille, vous pesez 69 kg, votre IMC est de 6981.62=26.95. Vous êtes alors en surcharge pondérale. Le poids sain n’est pas une valeur absolue, mais un intervalle pondéral. Si votre poids se situe au-delà de cet intervalle, cela signifie dans la plupart des cas qu’il faut réagir, car vous vous exposez à des problèmes de santé.

 

Pomme ou poire ?

Avoir un excès de poids est une chose, mais en fonction de sa localisation, le danger pour la santé peut être sensiblement différent. Ainsi, on distingue :

-L’obesité gynoïde ou poire : la graisse est surtout située au niveau des cuisses et des fesses.
C’est la fameuse « culotte de cheval ».

-L’obesité androïde ou pomme : la graisse est localisée essentiellement au niveau du ventre.

Pour un même IMC, une obésité pomme est plus dangereuse pour la santé qu’une obésité poire. Elle augmente notamment le risque de maladies cardio-vasculaires ou de diabète de type 2.

Pour déterminer quel type d’obésité vous caractérise éventuellement, le médecin ou le diététicien utilise un simple mètre ruban et calcule le rapport entre votre tour de taille, au niveau du nombril, et votre tour de hanche. Idéalement, ce rapport devrait être inférieur ou égal à 0.85 chez la femme et à 1 chez l’homme. Au delà de cette démarcation, on parle d’une obésité de type pomme.

Le poids n'est pas tout

A côté de votre poids corporel, les professionnels de la santé prennent également en compte divers facteurs de risque. Les plus courants sont: l’hypertension, le taux de cholestérol dans le sang, la glycémie, les comportements à risque comme le tabagisme, l’alcoolisme, mais aussi les antécédents familiaux de maladies cardiovasculaires,… Avec tous ces paramètres en main, le praticien peut alors juger pour vous de l’utilité d’un régime ou non. Néanmoins, même si votre poids est sain, il est possible qu’il ne vous convienne pas… Parlez-en avec votre diététicien(-ne). D’autre part, si vous avez des problèmes de santé (hypertension, diabète, arthrose), il se peut que votre médecin vous recommande de perdre quelques kilos malgré un poids sain. 

2. Déterminez vos besoins en calories

Nos besoins en calories dépendent de l’âge, du sexe, du métabolisme, du niveau d’activité, de facteurs héréditaires et de la corpulence (taille, masse musculaire, …). Certaines situations provoquent des dépenses accrues en calories comme la croissance, la grossesse, l’allaitement, la pratique régulière et soutenue d’une activité physique, voire la maladie. Les apports conseillés doivent donc être adaptés aux besoins qui eux-mêmes dépendent des dépenses de notre organisme. Il existe cependant des tableaux qui reprennent des moyennes, calculées sur des populations. Globalement, il donne un bon aperçu de ce que vous devez ingérer sur la journée, en fonction de votre activité.